Join our mailing list

Michel Frère

Montecatini

Caractérisé par des sédimentations, des superpositions de couches de peinture, le travail de Michel Frère vise l’alliance de l’opacité et de la lumière. Son œuvre transforme la réalité balayant par la matière les éléments figuratifs.

C’est une impression de massivité monochrome qui émane de sa peinture et de ses sculptures, pétries et toujours matiéristes. Sa peinture ne s’inscrit ni dans une tendance, ni dans une mode. Elle transcende son temps tout en y étant ancrée, elle questionne l’histoire de la peinture.

En donnant l’impression au spectateur d’être happé dans un gouffre sans fond pour un voyage au centre de la matière picturale et de la matière tout court, ses œuvres reculent les limites du monde et créent le vertige.

Ses immenses peintures se lisent toujours comme des tableaux abstraits dont les bruns, les noirs, les verts sourds éclairés de vives pépites bouillonnent discrètement à la surface. Textures épaisses mais infiniment mouvantes, sans commencement ni fin et d’où le monde semble surgir pour y mourir.

Michel Frère s’est coupé de tous les effets de mode, puisant exclusivement à la source de l’intuition par laquelle il entendait saisir le monde.

 

C’est en Décembre 1985, dans sa galerie de Knokke, que Albert Baronian organisa la première exposition solo de Michel Frère. Il s’ensuivit ensuite un grand nombre d’expositions personnelles et de groupes.

Press release

Download the latest press release: